Rétrospective Pedro Costa – Cinema Galeries

Rétrospective Pedro Costa

Télécharger le programme

Rétrospective Pedro Costa

  • CST
Télécharger le programme

Introduction

Du 17 novembre au 5 décembre 2021, Cinema Galeries vous propose une retrospective de l’oeuvre du réalisateur Pedro Costa, à l’occasion de la sortie de son dernier film, Vitalina Varela.

Nouveau

Introduction

Du 17 novembre au 5 décembre 2021, Cinema Galeries vous propose une retrospective de l’oeuvre du réalisateur Pedro Costa, à l’occasion de la sortie de son dernier film, Vitalina Varela.

Fidèle à sa vocation de mise en valeur de nouvelles formes artistiques et cinématographiques, le Cinéma Galeries souhaite proposer, à l’occasion de la sortie de son dernier film «Vitalina Varela», léopard d’or du festival de Locarno 2019, un focus sur l’oeuvre du réalisateur et artiste Pedro Costa du 17 novembre au 5 décembre 2021.

Vitalina Varela, 2019

Dans ses oeuvres, Pedro Costa s’intéresse aux exclus et aux invisibles. Une majorité de ses films dépeint, sous une forme entre fiction et documentaire, le quotidien des marginaux et des immigrés des quartiers populaires de Lisbonne. Les personnages à l’écran se jouent eux-mêmes, fournissant leurs propres mots et travaillant en tant qu’équipe de tournage ad hoc avec Costa. Les conditions de tournage en font également un cinéma politique, Pedro Costa n’utilise quasi que des endroits réels et compte tenu de l’éthique du réalisateur, il tourne à très peu de budget. Par exemple, Lorsqu’il a réalisé Dans la chambre de Vanda, il s’est rendu seul quotidiennement à Fontaínhas avec son appareil photo numérique.

Son travail est caractéristique d’une méditation mélancolique sur l’amour et la solitude tournée vers le Cap-vert tout particulièrement par son film Casa de Lava, d’une immersion auprès des populations immigrées cap-verdiennes à Lisbonne par la trilogie de Fontaínhas, avec Ossos (nominé pour le prix du Lion d’or au Festival international du film de Venise en 1997), Dans la chambre de Vanda et En avant Jeunesse, donnant lieu à une exploration de l’impact de la Révolution des oeillets et ses conséquences pour les quartiers populaires de Lisbonne, révolution sur laquelle il reviendra au travers de Cavalo Dinheiro en 2014.

En 2019, cinq ans après avoir reçu le Léopard de la mise en scène au Festival de Locarno pour Cavalo Dinheiro, Pedro Costa collabore de nouveau avec Vitalina Varela sur le film éponyme. Le réalisateur y poursuit ses expériences en matière de docu-fiction, créant ainsi un récit triste de la vie de son actrice, reprenant un propos laissé en suspens parmi les ombres des banlieues pauvres de Lisbonne, vers lesquelles Pedro Costa revient sans cesse. Avec Vitalina Varela, le réalisateur décroche le Léopard d’or, ainsi que le léopard de la meilleure interprétation pour Vitalina à l’occasion de cette édition du festival.

Programme